Diplomate

Le métier

      représenter les intérêts de la France à l'étranger

      favoriser les relations entre la France et le pays d'affectation

Que fait-il ?
Il représente l’Etat français dans un pays étranger, conduit les politiques publiques du Gouvernement sur ce territoire et participe au rayonnement international de la France.

 

Où exerce-t-il ?
Le diplomate vit et fait carrière à l’étranger. Il travaille dans les ambassades et les consulats français, ou dans une mission permanente de la France auprès d’une organisation internationale (Organisation des Nations Unies, etc.). Il change de pays d’affectation en moyenne tous les trois ans. Entre deux postes à l’étranger, il travaille pendant plusieurs mois en France, au sein de l’administration centrale.

 

Les +
Changer sans cesse de pays, découvrir de nouvelles cultures, multiplier les rencontres… La carrière du diplomate est placée sous le signe du voyage et du renouveau permanent. Ce professionnel ne connaît pas la routine !

 

Les -
Le diplomate représente la France, quels que soient la couleur et les projets politiques de ceux qui la gouvernent. Il doit mener à bien les missions qui lui sont confiées, coûte que coûte ! Une clause lui permet toutefois de démissionner en cas de profond désaccord avec la direction à suivre.

 

Mission du diplomate :

• organiser les activités de représentation de l'ambassade,
• gérer l'administration des ressortissants français dans le pays d'affectation : état civil, tenue des élections, assistance, immatriculation des véhicules, établissement des documents officiels...,
• délivrer les visas aux étrangers désireux de voyager en France,
• rédiger des notes diplomatiques à destination du président de la République et du ministère des Affaires étrangères,
• nouer et entretenir les relations politiques, économiques et culturelles entre la France et le pays d'accueil,
• veiller à la protection des intérêts de l'Etat et des ressortissants français,
• préparer et coordonner les visites de représentants politiques, de ministres ou du président de la République dans le pays d'accueil,
• développer des réseaux de contacts dans le pays d'affectation,
• soutenir les entreprises françaises à l'étranger,
• promouvoir l'image de la France à l'étranger.

 

 

        Études : les concours du Ministères des Affaires Étrangères. En 2013, sur 311 candidats au concours de conseiller des Affaires étrangères, seuls 6 ont été admis. Et pour les concours de secrétaire des Affaires étrangères (cadre général et cadre d'Orient), il n'y a eu que 10 admis sur 1381 candidats.

        il faut être titulaire d'une licence au minimum, d'un diplôme national sanctionnant un second cycle d'études supérieures, un diplôme d'un institut d'études politiques ou d'un diplôme de même niveau.

 

        Salaire brut mensuel d'un débutant : 2500 €. Il pourra gagner davantage avec les primes quand il aura plus d'expérience.

 

        intégrer le ministère des Affaires étrangères en tant que haut fonctionnaire

        le concours de conseiller des Affaires étrangères du cadre général (réservé aux étudiants de l'Ecole nationale d'administration), le concours de conseiller des Affaires étrangères du cadre d'Orient, le concours de secrétaire des Affaires étrangères du cadre général et le concours de secrétaire des Affaires étrangères du cadre d'Orient

        suivre une formation interne au sein des services de la diplomatie française pendant quelques années (2 à 4 ans). La nomination des diplomates est réalisée par le ministre des Affaires étrangères en fonction des besoins du terrain et de la spécialisation des agents diplomatiques. Parmi les possibilités d'évolution de carrière les plus honorifiques pour un diplomate, la fonction d'ambassadeur constitue l'une des opportunités les plus prisées. Il faut savoir que les ambassadeurs et les ambassadrices sont nommés par le président de la République sur proposition du ministère des Affaires étrangères.

 

plusieurs métiers dépendant du statut de diplomate : attachés de systèmes d'information et de communication, des secrétaires de chancellerie, des adjoints administratifs, des conseillers aux affaires étrangères (que l'on nomme Cadre Général ou Cadre d'Orient) et de simples secrétaires.