Médecin humanitaire

Un médecin humanitaire soigne les personnes d’urgence en cas de catastrophes ou conflits (épidémies), intervient dans les pays en  difficulté, mette en place des services de santé post-urgence et effectue une prévention à la santé. Un médecin humanitaire doit se débrouiller dans n’importe quelle situation et doit s’adapter à des moyens techniques limités en situation de crise (accouchement sans eau sans électricité) . IL peut également être amené à mettre en place des programmes de prévention sur le VIH ou maladies tropicales.

Les médecins humanitaires sont amenés à se spécialiser dans la médecine tropicale, paréasitaire, infectieuse ou encore urgence…

Un médecin humanitaire doit avoir une résistance physique, doit savoir s’adapter au mode de vie et à la culture qu’ils entourent. IL travaille pour une ONG. Il réalise différentes missions.

Le salaire Variable en fonction de la mission, du statut et de l'employeur. Tous les frais sont pris en charge (transport, logement, nourriture).

Entre 9 et 11 ans d’études sont nécessaires pour former un médecin humanitaire. Premièrement, la PACES ( 1ère année commune aux études de sant2s), les 2è et 3è années, enseignement des bases théoriques de la médecine et premiers stages hospitaliers. En fin de 3e année, obtention du diplôme de formation générale en sciences médicales, niveau licence.

Les 4, 5e et 6e années : acquisition d'une formation médicale complète et de plus en plus de pratique hospitalière. A la fin de la 6e année, l'étudiant passe l'ECN (examen classant national). Le choix de la spécialité et/ou de la région où il effectuera son internat dépend de ses résultats et de son rang de classement.

L'internat : d'une durée de 3 à 5 ans selon la spécialité, il constitue une plongée dans le métier. Il se conclut par une thèse qui permet l'obtention du diplôme d'État de docteur en médecine

Résultat de recherche d'images pour "médecin humanitaire"

Dernoncourt Marie-Lou 1S1